lundi 14 août 2017

Intime conviction N°1 : L’affaire des poissons de Chine

Les éditions FIKA viennent de naître et se revendiquent spécialisées dans le jeu et autres réalisations aux formats inédits. Le tout 100% Made In Belgium. Vous imaginez très bien qu’il ne m’a pas fallu en lire plus pour les contacter surtout qu’ils viennent de sortir leur premier jeu « Intime Conviction », l’affaire n°1.

FIKA ?!?


Parlons d’abord de FIKA. Les 2 fondateurs Raphaël Vanleemputten (Jafar) & Céline Pieters (Guida) ont posé les bases du projet lors d’un voyage en Suède pendant une pause-café appelée là-bas : Fika. C’est une SPRL qui existe depuis décembre 2016 (et oui, c’est tout frais). Le premier jeu qu’ils nous proposent est « Intime conviction », et le concept se déclinera en différentes affaires qui porteront un numéro différent. Actuellement, la première est disponible à la vente et la seconde est en test.

Intime Conviction ?!?


Le pitch « Le jeu Intime conviction vous glisse dans la peau d’un juré ! Jugez une affaire criminelle et rendez votre verdict. »
La première chose qui saute aux yeux, c’est ce format inédit. L’ensemble du jeu tient dans une enveloppe qui peut être envoyée par la poste directement dans votre boîte aux lettres. Original, n’est-ce pas ?

Vous retrouverez dans l’enveloppe évidement les règles du jeu, il faudra commencer par-là surtout que certains éléments sont secrets et doivent le rester jusqu’au moment où il vous sera indiqué de les dévoiler. Vous aurez un visuel de la scène de crime avec différents éléments et la déclaration de l’accusé. Ensuite 12 cartes jurés qui sont placées face cachée et qui donneront le tempo de l’affaire (elle fonctionne avec un filtre rouge à la Mystère de Pékin, séquence émotion :p). 3 fiches d’enquête qui seront révélées au cours de partie, de quoi voter en fin de partie et la révélation finale (une petite enveloppe scellée) [ce matériel est celui de l’enquête numéro 1, le format sera identique par la taille mais les éléments varieront peut-être lors des prochaines affaires].


Le jeu peut se jouer de 2 à 12 joueurs (d’après les auteurs, 8 serait un nombre parfait pour l’expérience en groupe). En groupe, il faut compter 45 à 60 min (ça peut-être plus long si vous avez de grands orateurs ou des pipelettes à table – ou tout simplement si les débats sont animés). A 2, vous pouvez le jouer sur une scène en révélant que 2 ou 3 cartes jurés par jour.


Mais que faut-il faire alors… Eh bien, il faudra tout simplement prendre la bonne décision. Vous êtes plongés dans la peau d’un juré en cours d’assise. Vous avez les éléments de base de l’affaire et le chef d’accusation. Via les cartes jurés (12 au total), vous allez devoir émettre des avis sur l’affaire, réfléchir sur différentes informations, débattre, des éléments vont vous êtes révélés et en fin de partie, vous devrez juger l’accusé coupable ou non coupable. Et ce, avec une majorité des différents jurés du même avis. Vous sera alors communiqué la révélation finale qui vous dira si vous avez pris la bonne décision.

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas d’un jeu de plateau classique. On n’est pas non plus dans une « murder party » ou un « jeu de rôles ». C’est une expérience ludique qui s’approche d’un jury populaire (à la « 12 hommes en colère »).

On se retrouve dans la catégorie des jeux à usage unique (T.I.M.E. Stories, Unlock, …) et oui, quand vous aurez été jusqu’au vote final, il vous sera impossible d’y rejouer. Notez que j’ai fait rejouer l’affaire à un groupe de joueurs test pour réaliser cet article et que j’ai pris du plaisir à les voir évoluer dans l’affaire.

N°1 L’affaire des poissons de Chine


C’est là que ça devient compliqué, comment aborder cette première affaire sans vous en dire trop…
Commençons par le plus simple, esthétiquement : une réussite. Dès que vous avez cette enveloppe en main, vous n’avez qu’une envie : l’ouvrir pour découvrir le contenu. Les illustrations sont vraiment chouettes et le matériel est parfaitement adapté au jeu.

Concernant le sujet… il s’agit d’un meurtre !!!
Voilà, c’est tout ce que je vous dirai sur celle-ci. En effet, découvrir la scène du crime, les différentes informations de départ et la déclaration de l’accusé font partie intégrante de cette expérience ludique. Je ne peux donc vous en dire plus…

Allez, un petit teasing vidéo quand même :

Home made ?!?


Le gros plus, c’est que tout est fait en Belgique. Auteurs belges, imprimés en Belgique (chez Piga Print), assemblés main par Céline et Raphaël et auto distribué (car actuellement, à part l’acheter lors d’un événement où ils sont présents, c’est uniquement possible via leur site et un envoi postal). Et je trouve ça bien classe !!!

Le gros moins, c’est que ça un coût. 17,5€ pour le jeu et 2,5€ pour l’envoi. 20€ l’expérience ludique unique d’une durée d’une heure… et oui, c’est cher. C’est tout un débat et il semblerait que les joueurs se sont laissés tentés par ce format (au vu du succès de Unlock et T.I.M.E. Stories).

Personnellement, au vu des éléments indiqués, je trouve que le prix se justifie mais je comprendrais aisément que ça ne soit pas l’avis de tout le monde surtout pour la durée de la partie.

Notre avis ?!?


L’accueil a été mitigé au sein des 2 groupes l’ayant testé pour que je puisse écrire cet article. Situons d’abord que nous étions 4 pour chaque partie, je pense qu’effectivement, à plus, ça aurait été mieux.

Les habitués des enquêtes auront du mal avec le fait qu’au final, ce n’est pas une enquête. On vous donne des éléments et il faut prendre une décision sur base de ceux-ci. Ils ont clamés le manque d’indices. Les gens qui n’aiment pas trop parler restent un peu sur le côté et vivent l’expérience en retrait.


Personnellement, j’ai passé un agréable moment (même si j’aurais préféré que ça soit le cas pour tout le monde d’où l’importance de bien choisir les gens avec qui vous allez jouer). Je me suis laissé prendre au jeu et j’ai changé d’avis pour mon vote en cours de partie. En effet, la réflexion interne et les divers débats m’ont poussé plus loin que l’avis de base. Et ça, ça m’étonne fortement, donc gros plus.

Et lorsque l’affaire N°2 sortira, je réponds présent pour la faire J

En conclusion !!!


Le concept est extra et cette première affaire est un bon début. Peut-être pas une réussite totale mais j’ai foi en FIKA et j’attends beaucoup de la suite.

Je pense aussi que c’est une super idée de cadeau… à remettre en main propre ou à faire envoyer à un ami. Cette enveloppe cachetée à la cire avec les tampons fait main… bref, un bel objet.


Ils seront au BGF 2017 avec un stand pour présenter (et vendre) l’affaire N°1. Et l’affaire N°2 sera en protozone. Passez leur rendre visite. L’équipe a eu l’occasion de rencontrer Raphaël et il est vraiment sympatique.


Et je pense que le mieux pour se faire une idée, c’est de tester. Ils seront donc présents à la soirée Des Jeux, Des Bières et plus qu’une fois du 30 août qui aura lieu au Dynamo Bar, toutes les informations sous peu via notre page Facebook et le blog.

A noter que Thibaut Quintens (Piratoons, Aya, Act In Games) est le parrain ludique du jeu.

Que dire de plus à part souhaiter beaucoup de succès aux éditions FIKA et de les féliciter pour l’initiative. Ils ont d’autres projets en tête, restez donc attentif une fois.

Cowmic

Fiche Technique :

Editeur : Editions FIKA (site : editionsfika.com - facebook : www.facebook.com/editionsfika)
Auto distribué : A commander via le site
Prix : 17,5€ (+2,5€ de frais de port)
Age : 15+
Joueurs : 2 à 12
Durée : 45’ à 1 semaine
Auteurs : Céline Pieters & Raphaël Vanleemputten

Aucun commentaire:

Publier un commentaire